Réservé aux abonnés

Les femmes ont parfois de bonnes raisons de simuler l'orgasme

Feindre le plaisir: des psychologues expliquent pourquoi il ne faut pas nécessairement s'en offusquer.
07 août 2015, 13:34
data_art_7936881.jpg

Des psychologues qui viennent de publier une étude sur la simulation du plaisir expliquent pourquoi il ne faut pas nécessairement s'en offusquer.

Si les hommes sont persuadés d'être capables de détecter à tout coup un orgasme simulé chez leur partenaire, la réalité est bien différente. Dans une étude déjà ancienne menée sur 86 couples par le psychologue Randy Thornhill de l'Université du Nouveau-Mexique à Albuquerque, dix hommes surestimaient d'au moins 20% la fréquence de l'orgasme féminin. Dans un des couples, où l'homme annonçait que sa partenaire avait "un orgasme à chaque fois" , celle-...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois