Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le retour de Diane de Poitiers

29 mai 2010, 11:46

La dépouille de la duchesse Diane de Poitiers, favorite du roi de France Henri II, va regagner aujourd'hui la chapelle sépulcrale du château d'Anet, en Eure-et-Loir. Il y a 215 ans, en 1795, son cercueil avait été profané par des révolutionnaires.

Des invités de sang royal, comme la Duchesse de Kent épouse du Prince Michael, cousin germain de la Reine d'Angleterre seront présents dans la petite ville de 3000 habitants.

Après son décès en 1576 à 66 ans, Diane de Poitiers, symbole de la beauté française de la Renaissance, est embaumée et inhumée dans la chapelle du château d'Anet, dans un tombeau construit par ses deux filles. «Deux siècles plus tard, des révolutionnaires sont arrivés de Dreux, ont pénétré dans la chapelle et ont ouvert le sarcophage. Dans son cercueil, il y avait aussi deux enfants en bas âge. On a toujours dit qu'il s'agissait de ses petits-enfants», relate Jean de Yturbe, l'actuel propriétaire du château d'Anet. «Au contact de l'air, les corps sont partis en poudre. Les Révolutionnaires ont pris peur», explique-t-il. Après leur départ, «choquées, deux femmes du village rassemblèrent les restes d'ossements et les transportèrent dans une sorte de brouette vers la fosse commune, qui se trouve aujourd'hui dans le cimetière juste à côté de l'église», précise Jean de Yturbe.

Après 434 ans d'«exil», la duchesse Diane de Poitiers regagnera donc aujourd'hui son premier lieu de sépulture. /ats-réd

Votre publicité ici avec IMPACT_medias