Le guide de la fumisterie

14 avr. 2008, 12:00

Un auteur de guides des éditions Lonely Planet, bible des voyageurs, a révèlé hier avoir «inventé» une bonne partie de ses écrits. Il a même rédigé l'un de ses ouvrages sans avoir mis les pieds dans le pays qu'il était censé faire découvrir.

Dans les colonnes du journal dominical australien «The Sunday Times», Thomas Kohnstamm, qui a collaboré à la rédaction d'une dizaine de guides portant sur des pays de l'Amérique du Sud et des Antilles, reconnaît aussi avoir bafoué l'une des règles d'or de Lonely Planet consistant à refuser de voyager aux frais des autres.

L'auteur affirme dans son nouveau livre intitulé «Les Ecrivains de voyage iront-ils en enfer?» («Do Travel Writers Go To Hell?») qu'à une occasion au moins, il ne s'est même pas rendu dans le pays dont il a écrit le guide de voyage.

«On ne m'a pas offert assez d'argent pour me rendre en Colombie. J'ai donc écrit le guide à San Francisco, à partir d'informations puisées auprès de ma petite amie de l'époque qui faisait un stage au consulat de Colombie», raconte Kohnstamm.

Pas d'erreurs remarquées

Lonely Planet affirme avoir procédé à une relecture attentive des ouvrages écrits par l'auteur en question, sans toutefois trouver d'erreurs, a précisé le «Sunday Times».

Lonely Planet vend plus de six millions de guides de voyage par an dans le monde en plusieurs langues, dont le français. / ats-afp