Réservé aux abonnés

Le gastéropode, nerf de la recherche

Les limaces de mer ou aplysies sont très appréciées des chercheurs qui se servent de l'observation de leurs neurones pour améliorer nos performances cognitives.
21 janv. 2012, 00:01
data_art_5676743

De longue date, des chercheurs ont fait subir divers entraînements à des gastéropodes. Rien de futile: ces animaux sont parmi les meilleurs pourvoyeurs d'informations fondamentales sur le fonctionnement de notre cerveau!

Expérience classique: on apprend à des limaces de mer, dites aussi aplysies ou "lièvres de mer", à associer un tapotement sur leur siphon respiratoire - qu'elles rétractent alors doucement - à un léger choc électrique juste après, lequel induit une rétractation plus vive qui crispe l'animal jusqu'aux branchies. Très vite, le contact doux suffit seul à raidir le mollusque: des...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois