Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Chine se fâche tout rouge

08 mars 2008, 12:00

La Chine pourrait ne plus autoriser la chanteuse islandaise Björk à se produire sur son sol. Cette menace fait suite à son concert de dimanche à Shanghai, lors duquel elle a dédié une chanson à l'indépendance du Tibet.

«Si Björk continue de se comporter ainsi, la Chine pourrait envisager ne plus jamais l'autoriser à se produire» sur son sol, a affirmé à l'AFP une porte-parole du Ministère de la culture. Le ministère a par ailleurs annoncé hier qu'il allait renforcer les contrôles sur les artistes étrangers se produisant en Chine afin d'empêcher tout nouveau cas similaire.

«Nous ne tolérerons jamais aucune tentative de séparer le Tibet de la Chine et n'accueillerons plus les artistes qui agissent ainsi», dit-il dans un communiqué publié sur son site internet.

«Une artiste a délibérément transformé un spectacle commercial en performance politique, au mépris de la loi chinoise et des sentiments du public chinois», regrette le ministère.

A Shanghai, la chanteuse islandaise a terminé son concert par «Declare Independance», une chanson dédiée à l'origine au Groenland et aux Îles Féroé, mais durant laquelle elle a scandé «Tibet, Tibet», selon des vidéos diffusées par le site YouTube.

La Chine, qui a pris le contrôle du Tibet à partir de 1950, estime que cette région est une partie inaliénable de son territoire. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias