Jeu de l?oie anti-Chirac

Un jeu de l?oie qui met en scène les démêlés judiciaires du président Jacques Chirac a été lancé hier par un avocat familier des dossiers visant l?Elysée, Me Pierre-François Divier. Ce jeu, baptisé le «Jacques pote», permet à six joueurs de se lancer, avec des pions à l?effigie du président et des dés, dans une compétition visant à atteindre la réélection, mais semée d?embûches.
01 août 2015, 23:56

Une garde à vue d'un proche amène un retour à la case départ, un placement en détention oblige le joueur à obtenir un «six» pour repartir. La rencontre d'Edouard Balladur - rival surprise de Jacques Chirac à l'élection de 1995 - oblige à passer deux tours.

La case «vous avez un appui en justice» permet d'avancer de deux cases; celle où l'avocat des plaignants dans le dossier de la fraude électorale rend son tablier permet de progresser de quatre cases.

Me Pierre-François Divier a annoncé qu'il vendrait personnellement ce jeu dix euros à son cabinet parisien. L'avocat est notamment impliqué comme plaignant dans le dossier ayant visé les emplois fictifs du RPR, qui a valu un an d'inéligibilité à l'ex-premier ministre Alain Juppé.

Il est à l'origine du procès de la fraude électorale présumée aux municipales de 1989, visant 15 proches de Jacques Chirac, dont le jugement doit être rendu le 20 décembre. / ats-reuters