Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Condamné pour avoir fumé

26 janv. 2008, 12:00

L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, qui apparaît rarement sans une cigarette aux lèvres, fait l'objet d'une procédure judiciaire pour avoir fumé dans un lieu public, en dépit d'une nouvelle loi anti-tabac, a-t-on appris hier de source judiciaire.

Helmut Schmidt, 89 ans, et son épouse Hannelore font l'objet d'une enquête préliminaire pour «infraction à la loi sur le tabac» et «coups et blessures», après une plainte déposée pour ces chefs par une association antitabac de Wiesbaden (centre-ouest), a expliqué le procureur de Hambourg (nord) Rüdiger Bagger, confirmant ainsi une information du quotidien populaire «Bild».

L'origine de ces ennuis judiciaires remonte au 1er janvier dernier, lorsque Helmut Schmidt (chancelier social-démocrate de 1974 à 1982) a été photographié en train de fumer dans un théâtre de Hambourg, alors même que venait d'entrer en vigueur dans cette ville une nouvelle législation proscrivant l'usage du tabac en public.

Rüdiger Bagger a laissé entendre que les poursuites pour «coups et blessures», prévues par le code pénal en «cas de mise en danger de la santé d'autrui», pourraient être rapidement abandonnées, mais le couple Schmidt pourrait être passible d'une amende en cas de récidive.

Or les Schmidt, mari et femme, sont connus comme étant particulièrement «accros» à la cigarette. Il y a quelques années, Mme Schmidt avait expliqué que fumer était «bon pour son cerveau».

La plupart des régions d'Allemagne se sont dotées depuis le 1er janvier d'une législation antitabac plus restrictive qu'auparavant, qui impose notamment de strictes zones non fumeurs dans les bars et restaurants. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias