Cette fois, c'est la prison

10 avr. 2008, 12:00

Le chanteur de rock britannique Pete Doherty a été condamné mardi à 14 semaines de prison. Il est accusé de ne pas avoir respecté les conditions de sa mise à l'épreuve imposée suite à ses nombreux déboires avec la justice.

Le chanteur des groupes de rock The Libertines et The Babyshambles, qui a été immédiatement incarcéré, avait pourtant déclaré qu'il avait définitivement tourné une nouvelle page l'année dernière, peu après avoir été condamné à de la prison avec sursis, notamment pour consommation de drogues et conduite en état d'ivresse.

Malgré ses résolutions, le rockeur était régulièrement en retard, voire absent à ses rendez-vous avec l'administration judiciaire, a souligné le juge d'un tribunal de l'ouest de Londres.

La maison de disques Parlophone a annoncé en conséquence le report du concert en solo du chanteur britannique, qui était prévu ce mois-ci au Royal Albert Hall de Londres.

Pete Doherty avait déjà fait un séjour en prison en 2004 pour avoir pénétré par effraction dans l'appartement d'un autre membre du groupe The Libertines, Carl Barat, et dérobé une guitare et un ordinateur notamment. / ats-afp