Alcool: une personne sur cinq boit trop

Si en moyenne les Suisses boivent moins que dans les années 80, la consommation d'alcool à risque concerne un Helvète sur 5 et les jeunes ne sont pas en reste.

23 avr. 2015, 10:18
Durant la Coupe du monde, des millions de jeunes seront exposés aux campagnes marketing des alcooliers.

Les Suisses boivent de moins en moins. Reste qu'en 2013, la consommation d’alcool à risque concernait un bon cinquième de la population de 15 ans et plus (22%). Et chez les jeunes, l'habitude revient à grande vitesse.

Si la consommation d’alcool pur par habitant s’élevait encore à 12,1 litres dans les années 1930, elle a ensuite chuté à 7,6 litres durant la Deuxième Guerre mondiale, peut-on lire dans un document de l'OFSP. Puis, après une progression à 10,9 litres dans les années 1980, elle est redescendue à 8,3 litres en 2013

Les jeunes boivent 30% de plus qu'à fin 90

Toutefois, la consommation des 15 à 24 ans a augmenté de 30% entre 1997 et 2012. Durant cette même période, le taux d’abstinence est passé de 25,8 % à 18,5 % au sein de cette tranche d’âge.

En comparaison internationale, la quantité d’alcool absorbée en Suisse se situe dans la moyenne. En 2010, la consommation annuelle d’alcool pur par habitant de 15 ans et plus se montait à 10,7 litres, soit à 4,5 litres de plus que la moyenne mondiale.

Les Suisses plus sobres que les Français

En Europe, on boit bien plus que la moyenne (10,9 litres, contre 6,2 litres au niveau mondial). Par rapport à ses voisins, la Suisse consomme nettement plus que l’Italie (6,7 litres) et un peu plus que l’Autriche (10,3 litres) mais moins que l’Allemagne (11,8 litres) et la France (12,2 litres).