AC/DC va électriser le Stade

07 janv. 2010, 07:51

Les rockeurs d'AC/DC reviennent en Suisse. Après son concert au Hallenstadion de Zurich en avril dernier, le groupe entend faire vibrer le Stade de Suisse à Berne le 8 juin prochain.

Avec plus de 150 millions de disques vendus, le groupe du chanteur Brian Johnson et du guitariste Angus Young fait partie des formations rock les plus populaires, a indiqué l'organisateur de concerts Good News. La halte bernoise d'AC/DC s'inscrit dans la tournée «Black Ice World Tour».

Les rockeurs ont déjà enflammé le Hallenstadion devant 13 000 fans le 6 avril dernier. Lors de la prévente, tous les billets avaient trouvé preneur après 29 minutes.

En juin 2001, c'est le stade du Letzigrund (l'ancien) qui avait tremblé sur ses bases devant 40 000 fans en délire. A l'époque, le journaliste de l'agence télégraphique suisse notait: AC/DC a livré un show excellent et convaincant, mais sans surprises. Le groupe n'a même pas besoin de jouer les titres de ses albums les plus récents, tant la production plus ancienne est attendue. Les Australo-Ecossais n'ont interprété qu'un seul titre de «Stiff Upper Lip» et un seul aussi de l'album précédent, soit «Hard As A Rock».

Il poursuivait: la star d'AC/DC, c'est bien ce petit diable d'Angus Young: le minuscule guitariste (1m57) aux jambes de feu a une fois encore déchaîné les passions avec son jeu spectaculaire et sa maîtrise phénomènale de son instrument, même lorsqu'il se roule par terre. Et Angus a livré son habituel strip-tease sur «Bad Boy Boogie», finissant par dévoiler un slip décoré d'un drapeau suisse.

Le public est définitivement tombé en transes lorsque le groupe, avec une section rythmique impressionnante, a balancé ses plus grands hymnes, «Hells Bells», avec la fameuse cloche, «Highway To Hell», «The Jack» et «Whole Lotta Rosie». Avant de finir dans un déluge de décibels avec «For Those About To Rock» et ses canons. /ats