Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"Wembley dégageait une telle puissance de séduction"

A la veille de la finale de la Cup entre Chelsea et Liverpool, Jean-Jacques Tillmann revient sur son amour de l'Angleterre, mais évoque aussi les mésaventures du foot suisse.

04 mai 2012, 00:01
data_art_5995716

Trente ans durant, la voix de Jean-Jacques Tillmann, accompagnée de l'accent britannique de Max Marquis, a rythmé les finales de la Coupe d'Angleterre. Aujourd'hui installé à Vevey, l'ancienne figure de la TSR profite de sa retraite depuis 2000. A 77 ans, Tillmann a su conserver son authenticité, sa bonhomie et sa passion pour le football. Retour sur 37 années de carrière de commentateur sportif, à la veille du choc de la Cup entre Chelsea et Liverpool à Wembley (18h15).

Etes-vous flatté lorsque l'on vous qualifie comme l'un des meilleurs commentateurs jamais connus en Romandie?

Cela me fait extrêmement plaisir, car cela émane de gens de tous les âges, de toutes les nationalités et des deux sexes. Ce qui est incroyable lorsque je discute avec ces gens, c'est que cela se termine toujours par une envolée lyrique à propos de la finale de la Cup. Associé à mon ami Max Marquis,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias