Wawrinka attend Nadal, Federer patiente

12 oct. 2010, 04:15

Stanislas Wawrinka (ATP 21) s'est offert le droit de se frotter à Rafael Nadal au Masters 1000 de Shanghaï. Vainqueur 6-4 6-1 du Français Gilles Simon (ATP 39) au premier tour, le Vaudois en découdra avec le no 1 mondial demain, pour la septième fois de sa carrière.

Jusqu'ici, Wawrinka n'a jamais pris le moindre set à Nadal. Il avait failli y parvenir lors de leur dernière confrontation, à Toronto en août dernier, lorsque le joueur de Saint-Barthélemy avait galvaudé cinq balles de set avant de s'incliner 7-6 (14-12) 6-3.

Contrairement à Nadal, vainqueur à Tokyo et demi-finaliste à Bangkok ces deux dernières semaines, Wawrinka abordera ce duel avec les batteries pleines. Le Vaudois a débarqué requinqué à Shanghaï, après trois semaines de pause consécutives à un US Open harassant et une rencontre amère de Coupe Davis au Kazakhstan.

Pour son retour à la compétition, Wawrinka a impressionné face à Simon. Après une entame équilibrée, le no 2 helvétique prenait la mise en jeu du Français à 4-4 sur sa première balle de break. Dès lors, il survolait les débats, baladant littéralement le Niçois domicilié à Neuchâtel. Après seulement 1h12' de jeu, il bouclait la partie sur une ultime double faute de Simon.

«Nadal est actuellement en grande forme, comme le prouve son titre à Tokyo. Toutefois, j'ai réussi un très bon match contre Simon, hormis le début de partie. Cette victoire me donne confiance», a commenté Stanislas Wawrinka. «Pour chaque joueur, le fait d'affronter Nadal représente toujours un défi de taille. J'espère être à la hauteur.»

De son côté, Roger Federer entrera en lice demain. Une fois n'est pas coutume, le Bâlois se trouve sans sa famille sur un tournoi, son épouse Mirka et ses jumelles étant restées à leur domicile de Dubaï. «Evidemment, ma famille me manque. Mais le côté positif, c'est que je pourrai mieux dormir et m'entraîner davantage...»

Exempté de premier tour, Federer a profité de la journée d'hier pour se rendre à l'exposition universelle de Shanghaï, visitant les pavillons de la Suisse, des Etats-Unis, de l'Afrique du Sud et de l'Australie. Le Bâlois affrontera demain le vainqueur de la rencontre opposant John Isner (EU) au qualifié Lukasz Kubot (Pol). «Comme je n'ai plus disputé de tournoi depuis plus d'un mois, les trois premiers tours pourraient être difficiles. Mais si je vais loin dans le tournoi, j'aurai l'avantage de la fraîcheur», a-t-il relevé. /si-afp