Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Vote électronique sûr à Neuchâtel

Un hacker a profité d'une faille du système genevois de vote en ligne pour fabriquer un virus modifiant le choix du citoyen à son insu.

23 juil. 2013, 00:01
data_art_7237672.jpg

RAPPEL DES FAITS

Un expert en sécurité informatique a trouvé le moyen de modifier les votes électroniques des citoyens genevois à leur insu, a révélé "Le Matin dimanche" dans sa dernière édition. A Neuchâtel, la chancellerie d'Etat est formelle: une telle opération est impossible avec le système neuchâtelois.

Faut-il se détourner du vote électronique? Cette question, tout le monde se la pose depuis la publication, le week-end dernier, d'un article dans "Le Matin dimanche". Notre confrère y révèle le travail d'un hacker genevois, Sébastien Andrivet. Cet informaticien a reproduit le système de vote en ligne en vigueur à Genève. Pour mieux démontrer sa vulnérabilité.

Dans une vidéo visible sur Youtube, qui reflète une présentation de l'exploit devant une réunion de hackers à Paris en juin dernier, il explique comment il a procédé. En simplifiant, il s'agit d'introduire un "cheval de Troie" dans l'ordinateur du citoyen votant. Ce logiciel malveillant va...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias