Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Volleyball: pour assurer sa pérennité, Valtra reconstruit depuis la base

Le club vallonnier veut poursuivre son expansion en développant particulièrement le secteur de la formation. Pour y arriver, des fonds supplémentaires sont recherchés.

02 juin 2021, 17:00
Joëlle Roy, présidente du VBC Val-de-Travers, se donne corps et âme pour la survie de son club dans l’élite du volley helvétique.

Dernier du championnat avec seulement une victoire sur toute la saison de ligue nationale A, le VBC Val-de-Travers (Valtra) n’abdique pas. Le club vallonnier croit dur comme fer en ses chances de réussite dans l’élite du volleyball suisse féminin.

«La saison prochaine, nous visons les play-off. J’espère que nous serons plus compétitives», clame Joëlle Roy, présidente de Valtra. «Il faut mettre les matches des années précédents sur le côté. Nous n’avons pas pu disputer un championnat complet. Cette place de lanterne rouge n’est pas indicative, nous aurions pu nous renforcer. Sans danger de relégation, nous avons préféré ne pas dépenser plus et favoriser nos joueuses helvétiques.»

Nous rencontrons plein d’incertitudes sur le plan économique.
Joëlle Roy, présidente VBC Val-de-Travers.

Pour arriver à cet ambitieux objectif et terminer dans les huit meilleures équipes de Suisse, Valtra table sur le même budget que l’exercice précédent: 200 000 francs. Un montant actuellement...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias