Vingtième et peut-être dernière édition de la Fête du sel

24 août 2009, 04:15

Les 5 et 6 septembre prochains, le village de Buttes fera un voyage dans le temps et vivra au plein cœur du Moyen-Age, à l'occasion de la 20e Fête du sel.

Pour marquer cet anniversaire, les organisateurs ont mis les bouchées doubles et la manifestation se déroulera exceptionnellement sur deux jours. «Depuis la 15e édition, nous promettons une grande fête médiévale», explique Eslbeth Reber, membre du comité, «mais les groupes spécialisés dans ce type d'animation ne se déplacent pas pour un jour.»

Malgré le manque de renfort dont ils disposent, les six membres du comité d'organisation ont décidé de se lancer et de fêter dignement cette 20e édition, qui sera peut-être la dernière. En effet, fatigués de tenir à bout de bras la manifestation, les six organisateurs ne rempileront pas l'année prochaine si personne ne vient leur prêter main-forte. «Nous avons déjà lancé un appel en automne dernier, mais personne ne s'est annoncé. En janvier nous avons tout de même pris la décision d'assurer la 20e, mais pour beaucoup c'était la dernière édition», conclut Elsbeth Reber.

Quoi qu'il en soit, la fête promet d'être belle. Trois compagnies médiévales seront présentes tout au long du week-end et présenteront les différentes formes d'artisanat qui étaient pratiquées au Moyen-Age. A côté des fileuses, brodeuses, tailleurs de pierres ollaires et autres fabricants de cottes de maille ou de galettes de pain, les visiteurs pourront découvrir une animation très particulière.

«La Compagnie de la rose installera un campement militaire et le public pourra observer de quelle manière se découpait la journée d'un soldat», annonce Sylvain Moser, responsable des cantines et animations. Une sorte de reality show médiéval. Comme à l'accoutumée, le cœur du village accueillera de nombreux stands d'artisanat et de brocante, ainsi que les guinguettes des sociétés locales, dont une qui prosposera du sanglier.

La fête, même si elle peine à trouver des volontaires pour son organisation, tient au cœur de nombreux Butterans. L'un d'entre eux, Alain Ecuyer, a ainsi décidé de marquer cet anniversaire en parcourant à pied les 80 kilomètres qui séparent Salins-les Bains de Buttes. «J'ai réussi à trouver 20 marcheurs motivés, dont 11 femmes, et nous allons suivre, entre vendredi et samedi, les chemins que parcouraient les faux sauniers à l'époque», précise Alain Ecuyer. Les marcheurs devraient arriver le samedi, juste après le cortège.

Vingtième et peut-être dernière édition de la Fête du sel