Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Vaud et Fribourg excluent la section grisonne

08 mai 2008, 12:00

L'UDC vaudoise a voté mardi soir pour l'exclusion de la section grisonne. L'UDC du canton de Fribourg en a fait de même hier soir. Réunis à Poliez-le-Grand, les délégués vaudois ont pris cette décision de justesse, par 78 voix contre 70 et aucune abstention. L'UDC bernoise reste la seule à n'avoir pas suivi le parti suisse.

Un premier vote a eu lieu sur l'éviction d'Eveline Widmer-Schlumpf elle-même du parti, a expliqué aux médias Claude-Alain Voiblet, secrétaire général de l'UDC Vaud, à l'issue de l'assemblée. Le résultat s'est révélé beaucoup plus net: 114 voix pour, 28 contre et 3 abstentions.

Les débats de l'assemblée extraordinaire se sont déroulés à huis clos. «C'est un débat interne au parti», a justifié le secrétaire général. Après une présentation des deux positions, la discussion a été longue, «vive et dynamique», a rapporté Claude-Alain Voiblet. Une trentaine d'orateurs ont pris la parole, de nombreux applaudissements filtrant à travers les portes de la salle.

Une forte minorité trouvait l'exclusion de la section exagérée, a indiqué Gérald Nicod, président de l'UDC Vaud. Ces délégués estimaient que «l'UDC grisonne de devait pas payer parce qu'un de ses membres a fauté». L'UDC vaudoise, comme le parti bernois, a longtemps passé pour plus modéré que le parti suisse en raison de ses racines agrariennes. Ce courant semble désormais minorisé au sein de la section vaudoise.

A l'exception de l'UDC bernoise il y a une semaine, toutes les sections cantonales ont jusqu'ici suivi la stratégie de l'UDC nationale en rétorsion à l'élection d'Eveline Widmer-Schlumpf au Conseil fédéral au lieu de Blocher. Les décisions de Glaris, Schaffhouse, Thurgovie et du Jura ne se sont pas encore tombées. Mais leurs comités directeurs ont déjà pris position en faveur de l'exclusion. Par ailleurs, l'UDC fribourgeoise s'est prononcée hier soir elle aussi pour l'exclusion de la section grisonne. Réunie en comité central à Granges-Paccot, 54 membres et cadres du parti ont pris cette décision à huis clos.

Les personnes présentes devaient se prononcer sur deux points: l'exclusion d'Eveline Widmer-Schlumpf du parti et l'exclusion de la section grisonne. Le comité central a voté pour l'exclusion de la conseillère fédérale par 49 voix contre 3. L'exclusion de la section grisonne a été votée par 34 voix contre 19. A l'heure où nous mettions sous presse, l'UDC neuchâteloise, réunie hier soir à Malvilliers en assemblée générale, ne s'était, elle, pas encore prononcée. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias