Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"Une porte ouverte vers la fin du secret bancaire"

Les pays du G20 avaient hier l'occasion de porter au niveau international une série de mesures renforçant la lutte contre l'évasion fiscale.

20 avr. 2013, 00:01
data_art_6984549.jpg

Les ministres des finances des pays du G20 ont "exhorté", hier à Washington, la communauté internationale à lever le secret bancaire. Ils ont relevé que l'économie mondiale avait évité des "risques majeurs", mais restait "inégale" à travers le globe.

"Nous exhortons toutes les juridictions à avancer vers l'échange automatique d'informations" bancaires et à en faire "la règle générale" qui doit s'imposer sur le globe et qui reviendrait à lever le secret bancaire, a indiqué le communiqué du G20-Finances, publié à l'issue d'une réunion à Washington.

A l'heure actuelle, les pays liés entre eux par un accord fiscal doivent disposer d'informations détaillées (nom, établissement bancaire...) pour obtenir des renseignements sur un particulier soupçonné d'évasion fiscale.

"Il reste encore à faire pour s'attaquer aux problèmes de l'optimisation fiscale et de l'évasion fiscale internationale, notamment via les paradis fiscaux", ont encore reconnu les ministres des principaux pays émergents et développés dans leur communiqué...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias