Réservé aux abonnés

Une nouvelle présidente pour Unia

Le syndicat sera désormais guidé par l'Italo-Suisse de 45 ans Vania Alleva, qui partageait jusque-là la coprésidence avec Renzo Ambrosetti. Entretien.
07 août 2015, 15:33
data_art_9236541.jpg

LAURA DROMPT

L'assemblée des délégués du syndicat Unia a élu samedi sa nouvelle présidente. La nomination de Vania Alleva marque un changement générationnel ainsi qu'une transition vers un syndicat pluriel et plus féminin. Renzo Ambrosetti, qui a assuré la coprésidence d'Unia dès sa création, en 2004, prendra sa retraite au mois d'août, après quarante ans de carrière syndicale.

Vania Alleva, 45 ans, récupère donc les rênes du syndicat, où elle travaille depuis 1997. Cette binationale italo-suisse - par ailleurs vice-présidente de l'Union syndicale suisse (USS) - affiche un intérêt tout particu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois