Réservé aux abonnés

Une nouvelle banque britannique dans la tourmente

Standard Chartered est soupçonnée d'avoir dissimulé des transactions représentant quelque 250 milliards de dollars avec l'Iran.

08 août 2012, 00:01
data_art_6278909.jpg

Une autorité de régulation de l'Etat de New York accuse la banque britannique Standard Chartered (SCB) d'avoir dissimulé des transactions représentant "environ 250 milliards de dollars" avec l'Iran. Cette nouvelle affaire risque de ternir un peu plus l'image de la City.

"Pendant au moins dix ans" , selon le Département des services financiers de l'Etat de New York, SCB a ainsi perçu "des centaines de millions de dollars de commissions" . La banque, qui concentre ses activités en Asie et dans les pays émergents, a "laissé le système financier américain vulnérable aux terroristes, trafiquan...