Réservé aux abonnés

Un "gros con" jamais aussi bon que dans la caricature et le juron

15 déc. 2011, 00:01

Pour beaucoup, Laurent Deshusses, c'est "Les gros cons", cette série de programmes courts, qui commencent à dater (1994, déjà). Ou alors c'est "Bigoudi", mais alors là, adieu la subversion. Excellent pour incarner - et caricaturer - les pourris à belle gueule, les paumés, les pervers, les racistes ou les supporters bourrés, le comédien genevois frappe par sa facilité à voyager dans la peau des autres. En reprenant mimiques et jargons, il fait craquer le vernis et dénonce par le rire les travers de nombreuses professions.

A l'épreuve du oneman show pour la première fois, Laurent Deshusses démar...