Un festival de musique électroacoustique dans une grange

02 août 2015, 18:45

Les 6, 7 et 8 août prochain, le Mont-de-Travers sera le théâtre d'un événement hors du commun pour la région. La ferme «Les Roths» accueillera, en effet, un minifestival de musique électroacoustique. Une manifestation qui, contrairement aux idées reçues, n'est pas destinée à une élite d'artistes intellectuels, bien que ce genre musical soit peu connu du grand public.

Explications du propriétaire des lieux et organisateur de la manifestation, Claude Jordan. Un Genevois qui baigne dans l'électroacoustique depuis les années 1970, et l'enseigne dans la cité de Calvin. «Il s'agit de musiques essentiellement électroniques, diffusées sur un ensemble de haut-parleurs que nous avons baptisés acousmonium. Chaque potentiomètre de la table de mixage est relié à un haut-parleur. Ce qui nous permet de varier leur intensité et de créer ainsi des reliefs et des couleurs sonores. Nous sommes un peu comme des chefs d'orchestre qui dirigent des haut-parleurs.»

En fait, derrière toutes ces notions assez abstraites se cache une réalité bien plus accessible. Les pièces musicales sont constituées à partir de bruits du quotidien tels qu'aspirateur et autres appareils électroménagers, semelles de chaussures frottant le sol, papier, voix, trains ou encore gouttes de pluies. Ils sont enregistrés, puis traités par un programme informatique qui permet de distordre, réverbérer, amplifier, bref manipuler les sonorités à l'infini. Elles sont ensuite compilées pour former une pièce, et diffusées au travers d'un ensemble de haut-parleurs.

Les 6, 7 et 8 août prochain le public pourra découvrir les créations de compositeurs suisses sélectionnés par l'Ameg (Association pour la musique électroacoustique - Genève). Seize haut-parleurs et des guirlandes de minis haut-parleurs seront répartis dans l'immense grange de la ferme. Ils emmèneront les visiteurs, qui pourront déambuler ou s'installer sur un siège, dans un voyage sonore hors normes.

«C'est Nicolas Sordet, un ami musicien électroacousticien, qui a eu l'idée de ce minifestival en découvrant la grange», précise Claude Jordan. «Le bois offre une formidable qualité acoustique, et le cadre sauvage du Mont-de-Travers confère une dimension particulière à la performance.»

Le samedi soir, Claude Jordan et Nicolas Sordet se produiront en live. L'occasion pour le public de décortiquer une partie des mystères de la musique électroacoustique. /fno

Jeudi 6 août, dès 19h, vendredi 7 août, de 14h à 20h et samedi dès 19h, avec performance live à 20h30. Entrée libre

Un festival de musique électroacoustique dans une grange