Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un alibi en béton pour le prévenu

18 mars 2015, 00:01

Ce 28 février 2014, un habitant de Val-de-Travers entend tomber une bouteille dans le jardin de sa voisine du dessous. Il met le nez au balcon et voit une personne lancer une deuxième bouteille vide. Selon ses déclarations à la police, il aurait reconnu le fauteur de trouble qu'il a apostrophé avant de le voir détaler. Suffisant pour que la police l'amende au titre de dépôt de déchets en dehors des lieux prévus à cet effet. L'accusé conteste l'infraction: le soir en question et à l'heure où il aurait balancé les topettes vides, le prévenu soupait chez ses parents. Ce qu'a confirmé son père devant la juge. La justice aurait aimé entendre le dénonciateur, mais il n'est pas venu à l'audience. Le prévenu a été libéré et les frais de la cause mis à la charge de l'Etat. STE

Votre publicité ici avec IMPACT_medias