Réservé aux abonnés

Tir groupé des employés bancaires

Les noms de dix mille collaborateurs de banques suisses ont été livrés à Washington. Leurs défenseurs attaquent en justice.

06 août 2012, 00:01
data_art_6271458.jpg

Ce n'est pas parce que le droit suisse exclut les "class actions" (recours collectifs) qu'un groupe de personnes touchées par une injustice commune doit renoncer à unir ses forces. Armée de cette conviction, l'association Swissrespect lance un appel à la mobilisation auprès des collaborateurs de banques dont les noms ont été transmis aux Etats-Unis, afin de mener une action en constatation de l'illicéité.

Prévue pour fin août tant à Genève qu'à Zurich, l'opération sera menée en nom propre par l'association qui, comme le prévoit l'article 89 du code de procédure civile, est habilitée à défendr...