Septième art suisse également de la fête

15 oct. 2010, 04:15

La 18e édition de La Fête du cinéma débute ce soir! Célébrant le septième art dans toute sa diversité, Passion Cinéma en profite pour faire la part belle au cinéma suisse, avec «Sauvage», «Guru» et «Prud'hommes»: une fiction et deux documentaires estampillés «CH-2010» et tous projetés en présence de leurs réalisateurs à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds!

Présenté en avant-première, «Sauvage», de Jean-François Amiguet, suit la cavale d'une jeune délinquante qui fuit Genève après avoir volé une œuvre de joaillerie trop précieuse en regard de ses larcins habituels. Planquée dans les montages du Mercantour, elle tombe sur un misanthrope tourmenté par une grande violence, dont l'unique compagnon est un loup. A travers la rencontre de ces deux écorchés vifs - ces sauvages interprétés par la superbe Clémentine Beaugrand et un Jean-Luc Bideau pour une fois remarquable d'introversion -, l'auteur de «La méridienne» et «Au sud des nuages» condamne une société qui n'a de civilisé que les apparences…

Egalement en avant-première, «Guru: Bhagwan, His Secretary & His Bodyguard» de Sabine Gisiger et Beat Häner fait le portrait inédit du gourou Bhagwan par le prisme des témoignages de sa secrétaire et de son garde du corps. Grâce à des archives stupéfiantes le montrant encourager ses disciples à pratiquer la sexualité tantrique pour s'élever à un niveau supérieur de conscience, ce documentaire fascinant dissèque les mécanismes pervers et désastreux de la secte…

Projeté en première suisse, «Prud'hommes», de Stefan Goël, décrit le monde du travail depuis l'intérieur du Tribunal de prud'hommes de Lausanne et rend compte avec une acuité formidable du besoin de reconnaissance des travailleuses et des travailleurs blessés. Une œuvre d'une justice telle qu'elle atteint l'universalité! Chacun à leur façon, Amiguet, Häner et Goël font La Fête et rappellent la vitalité du cinéma made in Switzerland.