Piaget garde les pieds dans l'extraplat

20 janv. 2010, 10:09

Décidément, les marques sont friandes d'anniversaires. Alors que Girard-Perregaux célèbre les 40 ans de sa première montre à quartz (lire ci-contre), Piaget s'offre une modernisation de son mouvement automatique ultraplat, lequel affiche gaillardement 50 ans d'âge. «L'extraplat, c'est une saga pour Piaget», relève son CEO Philippe Leopold-Metzger, qui souhaite aussi montrer que la marque de La Côte-aux-Fées n'est pas seulement connue pour la joaillerie: «On travaille très fort pour la repositionner comme une vraie marque technique, spécialisée en particulier dans l'extraplat. Et on va finir par y arriver!»

C'est donc un double record qu'affirme battre Piaget cette année au SIHH: le record du mouvement automatique le plus plat existant aujourd'hui dans une montre, et celui de la montre automatique la plus plate sur le marché. Son épaisseur? 2,35 mm pour le mouvement (deux CD empilés), et 5,25 mm pour la nouvelle «Altiplano». Les horlogers du Val-de-Travers ont ainsi réinventé le fameux calibre 12P de 1960, qui était certes un brin plus plat (2,3 mm), mais moins performant.

«On me demande parfois si ce calibre extraplat a été réalisé en réponse à la crise... En réalité, cela fait trois ans que l'on travaille dessus», note Philippe Leopold-Metzger. Qui pourra dire sans mentir que 2010 est, pour Piaget, une année record! /frk