Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Pas d'opposition frontale des Vert'libéraux au forage de Noiraigue. Clause guillotine à introduire?

Les Vert'libéraux neuchâtelois ne veulent pas s'opposer frontalement au projet de forage exploratoire à Noiraigue. Mais ils veulent des garanties et demandent l'introduction d'une "clause guillotine" en cas de non-respect des engagements.

23 juil. 2013, 17:12
L'emplacement prévu pour le forage de Noiraigue: le grand champ à l'est du Marais Rouge.

«On ne souhaite pas s’opposer par principe, mais on aimerait élever le débat»: les Vert’libéraux neuchâtelois ne partagent pas la position des Verts «classiques» sur le projet de forage exploratoire prévu par le groupe Celtique à Noiraigue. Pour leur président Raphaël Grandjean, sollicité pour connaître son avis sur le dossier, «ce serait dommage de se priver de la manne financière et des emplois que pourrait créer le forage». Avec un bémol: «Comme il y a des risques évidents, puisque 70% de notre eau de boisson vient de cette zone, il faut absolument avoir des garanties d’experts indépendants».

Clause guillotine à prévoir

«Et si on craint que Celtique recherche du gaz de schiste, bien que le groupe se soit engagé à ne pas le faire, je ne pense pas que ce soit difficile de prévoir une sorte de clause guillotine, qui permettrait de tout stopper ou d’exiger le paiement d’une très forte indemnité en cas de non respect des engagements». 
Si le projet allait de l’avant, poursuit Raphaël Grandjean, «une part des retombées financières pourrait permettre de créer un fonds de promotion des énergies renouvelables. Les Vert’libéraux souhaitent en effet que le canton soit le plus autonome possible énergétiquement.»

Votre publicité ici avec IMPACT_medias