Réservé aux abonnés

Neuchâtel: Prima, le programme d’immersion dans la langue allemande, manque d’enseignants spécialisés

Sur près de 20’000 élèves neuchâtelois, 689 apprennent l’allemand dans des classes bilingues, via le projet Prima né il y a huit ans. Trop peu, selon des parents, qui regrettent que leurs enfants n’en bénéficient pas. La difficulté à recruter des enseignants explique cette situation. Réactions.

24 oct. 2019, 05:30
En août dernier, une centaine de Vallonniers ont intégré des classes bilingues, où la moitié des leçons est dispensée en allemand.

«Pourquoi mes enfants ne peuvent pas apprendre l’allemand dans une classe bilingue? L’école est publique, le traitement devrait être le même pour tous les élèves», s’étonne un papa de l’Entre-deux-Lacs.

Comme lui, d’autres parents ont réagi après notre reportage, début septembre, à Noiraigue, dans l’une des cinq nouvelles classes du Val-de-Travers, qui propose l’enseignement de la langue de Goethe par immersion. Sur près de 20’000 écoliers neuchâ...