Réservé aux abonnés

Mariano Rajoy pose un ultimatum

12 oct. 2017, 00:47
DATA_ART_11583521

Hier, le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé avoir demandé formellement au président catalan Carles Puigdemont s’il avait déclaré l’indépendance de la Catalogne. Il l’a enjoint de revenir à la légalité, faute de quoi il utiliserait l’article 155 de la Constitution, qui permet de suspendre partiellement ou complètement l’autonomie d’une région. L’analyse d’Anthony Sfez, juriste basé à Madrid, qui prépare une thèse de doctorat consacrée au «conflit constitutionnel hispano-catalan» et à «la question du droit à l’autodétermination interne de la Catalogne».

Sur un plan juridique, l’i...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois