Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Lunaison de rêve pour la musique séfarade

Du haut d'la lune a donné son premier concert au Salon du Bleu café à Neuchâtel.

22 mai 2013, 00:01
data_art_7068684.jpg

Etions-nous sous le Bleu café, en haut de la lune ou dans l'Espagne médiévale en cette froide soirée de mai? Sans doute les trois à la fois, pour ce premier concert de Du haut d'la lune, dans le cadre de Culture nomade, qui a enchanté un nombreux public à travers les sortilèges de l'Espagne des trois cultures, subtilement assaisonnés de bossa nova.

Yvonne Maria Tondolo et Marco Willemin nous ont transportés par des chants parfois dansants, plus souvent mélancoliques, toujours poignants, dans une complicité sans faille. Celle-ci n'est pas née de la dernière lune, les deux compères ayant joué ensemble des années durant dans le groupe Yvostelka, cofondé par Yvonne. Le répertoire phare d'Yvostelka est le kletzmer. Il semble ainsi tout naturel qu' Yvonne soit passée un jour à l'autre pan de la musique traditionnelle juive, les envoûtants chants séfarades, associés naturellement à la musique méditerranéenne arabo-andalouse.

Public envoûté

Pêche...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias