Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L’Est africain est en sursis

26 août 2017, 00:52
DATA_ART_11456417

Après la famine qui a tué 250 000 personnes en 2011, la Corne de l’Afrique court toujours le risque d’une grave récidive. En plus des conflits armés, la sécheresse frappe depuis 2016. La Suisse, via la Direction du développement et de la coopération (DDC), a accru son aide d’un tiers pour l’Afrique de l’Est jusqu’en 2020. Le point avec Laila Sheikh (46 ans), cheffe de la coopération à Nairobi (Kenya), dont l’action se concentre sur la Somalie, le nord-est du Kenya et le sud-est de l’Ethiopie.

Six ans après l’hécatombe de 2011, quelle est la situation sur le terrain?

Alors que l’Ethiopie souffre encore de la faim, les populations du Soudan du Sud endurent les effets d’une sécheresse terrible aggravée par les conflits armés. La Somalie connaît aussi un manque de nourriture récurrent causé par des luttes armées. S’ajoute un manque d’accès aux territoires dominés par les shebabs, milices islamistes....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias