Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les secrets d'alcôve de Rousseau

Julien Dunilac décrypte les "bizarreries sexuelles" du Promeneur solitaire .

11 juin 2012, 00:01
data_art_6109257.jpg

A lire: "Jean-Jacques Rousseau ou le deuil éclatant du bonheur", Julien Dunilac, éditions Slatkine, 2012

Julien Dunilac n'est pas homme à se commettre dans une littérature de caniveau. Erudit distingué, portant haut ses 88 printemps, romancier, essayiste et poète, l'ancien directeur de l'Office fédéral de la culture se passionne depuis de longues années pour l'en-dedans des êtres à travers la graphologie. Dans l'ouvrage "Jean-Jacques Rousseau ou le deuil éclatant du bonheur" (Slatkine), le Neuchâtelois livre son analyse pour le moins inédite des " bizarreries sexuelles " du grand philosophe. Entretien.

Pourquoi ce livre, alors que le 300e anniversaire de Jean-Jacques Rousseau est célébré tous azimuts?

Sollicité par l'éditeur Michel Slatkine, je ne voulais pas faire ce travail sans apporter une perspective nouvelle. Je me suis donc attaché au séjour de Rousseau à l'Ermitage chez Mme d'Epinay, à Montmorency, où d'avril 1756 à décembre 1757, il réussit à se brouiller avec...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias