Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les incendies font toujours rage

11 août 2010, 12:19

Moscou respirait enfin un peu hier. La fumée s'y est en partie dissipée, mais les incendies continuaient de faire rage en Russie, notamment près de sites nucléaires. Le pays évalue ses pertes humaines et économiques dues à la canicule.

Le premier ministre russe, Vladimir Poutine, fidèle à son image d'homme d'action, a été filmé à la place du copilote dans un bombardier d'eau, procédant aux largages qui ont permis d'éteindre deux incendies près de Riazan (200 km au Sud-Est de Moscou).

Sa cote de popularité, tout comme celle du président Dmitri Medvedev, est par ailleurs en chute suite aux événements qui assaillent le pays, selon plusieurs instituts de sondage. Les incendies sévissaient encore aux environs d'installations stratégiques, dont le centre nucléaire de Sarov (500 km à l'est de Moscou) où sont fabriquées des armes atomiques. Deux militaires y sont morts en luttant contre le feu. Près de 500 hommes étaient mobilisés pour préserver un autre centre d'armement nucléaire à Snejinsk, dans l'Oural (1500 km à l'est de Moscou). Après près de deux semaines d'incendies qui ont fait 54 morts et détruit, entre autres, deux bases militaires près de Moscou, les feux s'étendaient toujours sur une surface de 175 000 hectares à travers le pays.

La qualité de l'air s'est améliorée à Moscou, le taux de monoxyde de carbone étant 1,4 fois supérieur au seuil d'alerte, contre 2,2 fois la veille. Mais la vague de chaleur devrait se poursuivre. Des pics moyens à 35 degrés au moins sont à prévoir pour toute cette semaine.

La Suisse ne décourage pas les voyageurs de se rendre dans les régions touchées, mais leur conseille de se renseigner au préalable sur les derniers développements. Le Département fédéral des affaires étrangères recommande en outre aux personnes présentant des soucis de santé de consulter leur médecin avant le départ. /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias