Réservé aux abonnés

Les écrits de l'exil neuchâtelois

Rousseau vit à Môtiers une révolution existentielle (VII).

03 août 2012, 00:01
data_art_6267009.jpg

Les miracles étant pour les faibles dans la foi ou les superstitieux, "il reste toujours prouvé par le témoignage de Jésus même, que, s'il a fait des miracles durant sa vie, il n'en a point fait en signe de sa mission". Ou encore: " Et tant s'en faut que l'objet réel des miracles de Jésus fût d'établir la foi, qu'au contraire il commençait par exiger la foi avant que de faire le miracle. Rien n'est si fréquent dans l'Evangile. C'est précisément pour cela, c'est parce qu'un prophète n'est sans honneur que dans son pays, qu'il fit dans le sien très peu de miracles; il est dit même qu'il n'en p...