Le policier neuchâtelois Patrick Siron jugé lundi à Neuchâtel

Le sergent-chef de la Police neuchâteloise Patrick Siron comparaît lundi 13 avril devant le Tribunal régional, à Neuchâtel. Il est prévenu de violation du secret de fonction.

10 avr. 2015, 15:51
Le sergent-chef Patrick Siron, de la Police neuchâteloise.

Le volet pénal de l'affaire Siron, du nom de ce sergent-chef de la Police neuchâteloise qui a défrayé la chronique par l'usage, que sa hiérarchie juge inapproprié, qu'il a fait de sa page Facebook privée, s'ouvre lundi prochain à Neuchâtel.

Patrick Siron doit répondre devant le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers de la prévention de violation du secret de fonction pour avoir confirmé, sur le réseau social, des rumeurs sur la destruction d'un radar à la hache.

L'audience ne portera pas, en revanche, sur les propos tenus par le même policier sur sa page Facebook - aujourd'hui close - sur ses doutes relatifs à l'ouverture d'un centre d'accueil provisoire pour requérants d'asile sur la commune de La Tène. Ni sur le communiqué qu'il a signé fin février en tant que président du syndicat et où il révélait, contre l'avis de l'officier de service, que quatre gendarmes avaient été blessés lors d'une intervention contre un forcené à Môtiers Val-de-Travers. Cette affaire fait l'objet d'une nouvelle dénonciation pénale qui, à notre connaissance, ne sera pas l'objet de l'audience de lundi.

Outre le volet pénal, une autre épée de Damoclès plane sur la tête du policier. Le commandant de la Police neuchâteloise, Pascal Luthi, attend le résultat de la procédure pénale pour décider d'une éventuelle sanction administrative à son encontre.