Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le plus universel des langages

Le festival Steps passe par Neuchâtel les 10 et 16 mai avec deux spectacles phares.

09 mai 2014, 00:01
data_art_8038422.jpg

Salué comme l'un des créateurs français les plus inventifs, Mourad Merzouki a conquis les scènes du monde entier avec le hip-hop. Pourtant, ce fils d'immigrés algériens, né à Lyon, a gardé un pied dans la rue, là où les déracinés, les paumés s'approprient la danse et la musique avec la rage flamboyante des exclus.

Et si le chorégraphe se considère comme un mélange de Baryschnikow et de Charlie Chaplin, il revient toujours à sa gestuelle fondatrice, le hip-hop, qu'il réinvente dans d'étranges métissages de danses zoulous, brésiliennes et d'arts numériques.

Sa pièce à l'affiche du théâtre du Passage le 16 mai, "Yo Gee Ti", réunit des breakers français et des danseurs contemporains taïwanais en une fable fantasmagorique hors du monde, hors du temps. Tout renvoie au geste premier, à l'essence de la danse, dans cette esthétique troublante, brute, animale, accentuée encore par des costumes tricotés comme des sculptures de laine...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias