Le PEV entre en campagne

28 mars 2008, 12:00

Mené par le Môtisan Raymond Martin, le Parti évangélique vallonnier (PEV) entend bien faire son entrée dans la vie politique active, en briguant des sièges dans la nouvelle commune Val-de-Travers. «Notre premier objectif est déjà d'entrer au législatif», précise Raymond Martin. Pour cela, il faudra que le PEV obtienne au moins 10% des voix, soit quatre sièges.

Un but d'autant plus difficile à atteindre qu'aucun apparentement ne semble envisageable, même si, pour l'heure, aucun contact formel n'a encore été pris. «Je doute que l'on trouve un parti qui ait envie de s'apparenter avec nous. Notre priorité est donc de construire une liste solide», note le Môtisan. Si à ce jour la liste ne compte que six noms, le président espère bien pouvoir présenter douze personnes.

Détracteur de la fusion, le PEV entend veiller à ce que les promesses soient respectées. «Il y aura un travail énorme à faire», relève Raymond Martin, «il faudra également garantir la décentralisation des administrations et des écoles afin qu'elles soient à disposition de tous et partout. Nous devrons aussi faire attention à ce que les petits villages ne soient pas prétérités.» /fno