Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le père du rock’n’roll est mort

20 mars 2017, 00:56
FILE - In this Nov. 13, 2007 file photo, legendary U.S. musician Chuck Berry performs on stage at the Avo Session in Basel, Switzerland. Berry, rock 'n' roll's founding guitar hero and storyteller who defined the music's joy and rebellion in such classics as "Johnny B. Goode," ''Sweet Little Sixteen" and "Roll Over Beethoven," died Saturday, March 18, 2017, at his home west of St. Louis. He was 90. (Peter Klaunzer/Keystone via AP, File) Obit Chuck Berry

«Si on rebaptisait le rock’n’roll, on l’appellerait Chuck Berry», disait John Lennon. «C’est le plus grand poète du rock. On lui doit tout.» Le chanteur, né Charles­Edward Anderson Berry le 18 octobre 1926 à Saint Louis (Missouri), a écrit bon nombre de classiques du rock des années 1950 et 1960: Roll Over Beethoven, Maybellene, Memphis Tennessee, Sweet Little Sixteen, Johnny Be Good…

Chroniques musicales, hyperréalistes ou sentimentales, elles ont constitué la bande sonore d’une jeunesse américaine avide de consommation au sortir de la Seconde Guerre mondiale. «Johnny B. Goode, c’est un peu mon histoire, celle d’un musicien qui monte dans une grande ville pour y trouver le succès», avait-il coutume de raconter au sujet de ce qui demeure son plus gros tube.

Source d’inspiration

Chuck Berry considérait que la musique noire avait été «volée» par les Blancs. C’est l’animateur de radio Alan Freed qui fut le premier à...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias