Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le maître-queux connaîtra son sort ce matin

Appel après une condamnation pour infractions d'ordre sexuel sur le lieu de travail.

21 déc. 2011, 00:01
data_art_5590832

Dix-huit mois de privation de liberté, dont six mois ferme; ou libération de toute peine: le choix soumis hier après-midi à la Cour pénale cantonale a le mérite de la clarté, mais il n'est sans doute pas facile. Chargés de juger Robert* en appel, la présidente Marie-Pierre de Montmollin et les juges Jeanine de Vries Reiling et François Delachaux rendront leur verdict ce matin.

La réquisition du procureur Daniel Hirsch demandait, en fait, la confirmation de la peine infligée en juin dernier par le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers. Daniel Hirsch n'a pas retenu la prévention de viols. Mais il a estimé que dans le cadre de son travail, le prévenu avait bien profité de la détresse et d'un lien de dépendance d'une collègue, Laura*, pour commettre sur elle des actes d'ordre sexuel non consentis. Qui sont allés, à de nombreuses reprises, jusqu'à une relation complète. Une seconde...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias