Réservé aux abonnés

Le couac des feux du Bicentenaire

L'agriculteur qui exploite les champs du pas de tir n'avait pas été averti.

20 sept. 2014, 00:01
data_art_8406571.jpg

Les feux d'artifice du Bicentenaire de la République de Neuchâtel en ont mis plein les mirettes à pas mal de spectateurs, tant à Cernier qu'à Môtiers. Mais au Vallon, ils ne laisseront pas que de bons souvenirs à Loïc Frey. L'agriculteur de Saint-Sulpice qui exploite les terres - marécageuses, ce qui n'arrange rien - d'où ont été tirées les fusées se retrouve aujourd'hui "avec deux à trois hectares complètement raides, avec des bouts de carton et des mèches partout" .

Outre la perte d'exploitation - le champ est actuellement inutilisable, il faudra du coup acheter du foin supplémentaire pour...