Réservé aux abonnés

Le boom des téléphones cryptés

Les méthodes d'espionnage de l'agence de renseignements américaine NSA ont créé une toute nouvelle branche économique dans le monde. En Suisse, la demande reste timide.
07 août 2015, 13:32
data_art_7908424.jpg

Les révélations d'Edward Snowden sur les méthodes d'espionnage de l'agence de renseignements américaine NSA ont créé une toute nouvelle branche économique. Des start-up et des grands groupes travaillent d'arrache-pied afin de développer des téléphones cryptés pour petits budgets.

Jusqu'à présent, de tels appareils portables étaient plutôt réservés aux politiciens, aux grands patrons et aux criminels. L'un des fabricants est GSMK (Gesellschaft für sichere mobile Kommunikation). Le cryptophone de GSMK est utilisé dans plus de 50 Etats par les gouvernements, les militaires, la police et l'économ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois