Réservé aux abonnés

L’ascension irrésistible de l’escalade de bloc dans le canton de Neuchâtel

Auparavant pratiquée uniquement par quelques passionnés, l’escalade s’est démocratisée en l’espace d’une décennie en Suisse. Le phénomène est identique à Neuchâtel, où Expo.02 a révélé le sport aux yeux du grand public.
22 oct. 2020, 05:30
Les enfants ne tardent pas à tenter d'escalader des parcours de bloc, comme ici à la salle Asenaline, à Neuchâtel.

C’est l’histoire d’un sport confidentiel devenu populaire. L’escalade, plus particulièrement l’escalade de bloc en salle, est devenue une discipline accessible à chacun et pratiquée par (presque) toutes et tous.

Ali Chevallier, l’un des fondateurs de la salle Asenaline, à Neuchâtel, est un témoin privilégié de cette ascension. «Auparavant, quand tu disais aux gens que tu faisais de la grimpe, ils te demandaient: ‘Quelle montagne escalades-tu?’ Désormais, ils te r&eac...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois