Réservé aux abonnés

La vache aurait dû être décrottée

Deux éleveurs pincés aux abattoirs n'échappent pas à la sanction.
07 août 2015, 13:32
data_art_7920144.jpg

Avant de la remettre à un abattoir soleurois, deux paysans de la région auraient dû débarrasser une vache de ses croûtes de bouse (voir notre édition de mardi). Le Tribunal de police du Littoral et du Val-de-Travers, à Boudry, a retenu une négligence en matière d'hygiène et de protection alimentaire.

Il ne fait aucun doute que la vache en question présentait d'importantes souillures sous la forme d'excréments secs, a souligné hier le juge Yves Fiorellino. Les prévenus ne l'ont d'ailleurs pas contesté. Ce que l'on nomme, en parler romand et savoyard, des catolles sont antérieures au transport....

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois