La foire horlogère Baselworld ouvre ses portes demain

02 avr. 2008, 12:00

Baselworld 2008 s'ouvre jeudi dans un environnement encore favorable pour l'horlogerie et la bijouterie. Preuve de son importance pour la Suisse, la 36e édition du salon sera inaugurée par la Ministre de l'économie, Doris Leuthard. «L'année 2007 a été exceptionnelle, l'année de tous les records», a indiqué mercredi devant la presse Jacques Duchêne, président du Comité des exposants du salon. Les exportations suisses ont bondi à près de 16 milliards de francs, enregistrant une croissance de 16,2 % en un an. Lucides et pragmatiques Les deux premiers mois de 2008 sont jugés «encourageants», dans un environnement général qui reste favorable, en dépit de la crise des «subprimes», a rappelé Jacques Duchêne. Mais les succès horlogers pourraient être «fragilisés» à tout instant. Les événements bancaires des derniers mois invitent à la vigilance. Dans ce contexte, les fabricants doivent «rester lucides et pragmatiques». En amont comme en aval, la situation pourrait devenir délicate et même, «évoluer dans l'autre sens», a estimé Jacques Duchêne. Les fabricants doivent gérer des affaires en plein essor impliquant de plus en plus d'investissements. Ils doivent aussi supporter de fortes contraintes, avec des délais qui s'allongent et une main-d'oeuvre qui se raréfie. Marchés en mutation Reste que l'horlogerie, qui profite de la montée en puissance de la montre mécanique à travers le monde, connaît une profonde évolution des marchés. Les difficultés attendues sur le marché américain se trouvent compensées par le bond des ventes dans les pays émergents. L'optimisme demeure de mise pour 2008. «Le succès de notre industrie se confirme à travers le monde», a complété François Thiébaud, président du Comité des exposants suisses. L'an dernier, les ventes de montres suisses ont bondi de 57,4 % en Russie et de 43 % en Chine. Engouement pour le luxe Avec 100 000 visiteurs professionnels de 45 pays attendus jusqu'au 10 avril et 2087 exposants, Baselworld est le premier salon de Suisse. Il s'étend sur quelque 160 000 m2. L'événement reflète le dynamisme de la troisième branche économique du pays après l'industrie pharmaceutique et la finance. Profitant d'un engouement pour le luxe, l'horlogerie et la bijouterie offrent une attractivité pour d'autres métiers comme le design, l'architecture et la mode. Plus de 2500 journalistes du monde entier viennent découvrir les collections des fabricants et prendre le pouls des tendances. 458 sociétés suisses Quelque 458 sociétés suisses sont présentes cette année à Baselworld dont 291 dans l'horlogerie, 43 dans la bijouterie et 124 dans les branches apparentées. L'horlogerie suisse table encore sur une progression à deux chiffres pour 2008. Les exposants européens occupent 63 % de la surface du salon dont 21,9 % pour les Suisses, en tête du marché mondial. L'Asie représente 28 % dont 16,3 % pour Hong Kong, l'Amérique du Nord 5 % et le reste du monde 4,1 %. Pour l'avenir, Baselworld entend conforter sa position de leader mondial par de nouveaux investissements, a rappelé René Kamm, directeur général de la Foire suisse. La nouvelle infrastructure, prévue pour être opérationnelle en 2012 sera soumise à la votation populaire le 1er juin, à Bâle. Déjà l'édition 2008 du salon reflète l'évolution et la structure du marché, a souligné Sylvie Ritter, directrice de Baselworld. Une place plus grande a été faite pour la bijouterie, notamment le segment du luxe joailler. Le prochain Baselworld se déroulera du 26 mars au 2 avril 2009.