Réservé aux abonnés

"Je cherche à déposer des choses qui stagnent en moi"

Le Genevois signe le deuxième tome des aventures du dandy Solal Aronowicz, tout aussi fantaisiste, jubilatoire et drôlement violent que le premier. Rencontre.

07 oct. 2014, 00:01
data_art_8453751.jpg

"Solal Aronowicz: une résistance à toute épreuve... Faut-il s'en réjouir pour autant?" , Florian Eglin, Ed. La Baconnière, 304 p. Fr. 26.-

Le deuxième volet des aventures de Solal Aronowicz, écrit par le Genevois Florian Eglin, se situe dans une Genève tout à fait reconnaissable, mais complètement farfelue. Solal, un dandy au goût pourtant sûr, course un avocat à travers la plaine de Plainpalais avant de lui enfoncer une statuette cloutée dans le crâne, le tout sans oublier de passer un coup de peau de chamois sur ses chaussures anglaises, puis tombe sur un bûcher funéraire hindou au bord du R...