Homicide d'un Cap-Verdien: 400 personnes ont participé à une marche blanche à Lausanne

Plus de 400 personnes ont participé mardi dès midi à une marche blanche organisée en mémoire de Luis, le Cap-Verdien tué samedi à Lausanne.

07 août 2012, 16:00
149530544

Plus de 400 personnes ont participé mardi en début d'après-midi à une marche blanche organisée en mémoire de Luis, le Cap-Verdien tué samedi à l'aube sur la place de l'Europe. Ce rassemblement a permis aux proches et à la famille de se retrouver après ce drame brutal, mais aussi d'interpeller les autorités.

Les proches en pleurs ont déposé fleurs et bougies sur les lieux du drame. Après un moment de recueillement, la famille, dont les deux jeunes enfants de la victime, a emmené le cortège à travers le centre-ville, jusqu'à la Place du Château où siègent les autorités. Les participants ont alors rendu hommage au défunt lors d'une minute de silence.

La communauté cap-verdienne était présente en nombre. Beaucoup de participants arboraient un tee-shirt blanc à l'effigie du défunt avec l'inscription "Repose en paix, Luis. Tu seras toujours avec nous".

Pas New York

Outre montrer son soutien à la famille, l'idée de la marche était de sensibiliser et d'interpeller la population sur les questions de sécurité dans la capitale vaudoise, a expliqué l'organisatrice de l'événement Tamara Primmaz. Mais aussi de demander aux politiques de faire un pas en avant pour améliorer les conditions de la vie nocturne en ville.

""Nous avons été très choqués et touchés. Nous sommes à Lausanne, pas à New York", a-t-elle relevé. "Cela fait des mois que les acteurs du monde de la nuit, les politiques et les autorités s'expriment. Mais rien ne bouge".

"On espère que cet événement va jouer le rôle de catalyseur", a-t-elle dit à l'ats. L'organisatrice et amie du défunt s'est dite très surprise de l'énorme mobilisation dans la rue et sur les réseaux sociaux.

Enterrement dans l'intimité

L'enterrement aura lieu mercredi à Renens. La famille souhaite pouvoir se recueillir dans l'intimité, a souligné Mme Primmaz.

Agé de 32 ans, la victime a été poignardée en plein centre de Lausanne samedi à l'aube. Elle a succombé à plusieurs coups donnés avec une arme blanche dans la région du coeur.

L'auteur présumé de l'homicide, un Suisse de 19 ans, a avoué les faits. Il dit avoir agi sous l'influence de l'alcool et de la cocaïne. Deux autres personnes impliquées ont été arrêtées.