Réservé aux abonnés

Sueurs froides chez les tireurs

Inquiets du futur durcissement sur les armes, des passionnés viennent grossir les rangs de Protell.

03 mai 2018, 00:01
Stand Intercommunal des Grandes Iles d'Amont, mardi 1er mai  2018.   ARC jean-Bernard Sieber

Mère et fille, 59 et 37 ans, se rendent au stand de tir, le fusil sur l’épaule. «C’est notre sortie de famille», lancent-elles. Même la représentante de la troisième génération, âgée de 16 ans, a commencé la discipline. Les trois femmes misent la corvée de vaisselle au tir à 300 mètres.

La famille, originaire de Val-d’Illiez (VS), fait partie des habitués du stand intercommunal des Grandes-Iles d’Amont, à Saint-Triphon (VD). Une dizaine de tireurs s’y exercent ce soir, dans la plus grande concentration. Dans l’antre en béton, le silence n’est troublé que par le claquement des détonations. A l’i...