Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Sociétés orphelines de Bernard Cousin

13 janv. 2011, 04:15

«S'il fallait définir Bernard Cousin en un mot, ce serait altruisme», relève avec respect Claude-Alain Kleiner, conseiller communal de Val-de-Travers. «Il ne comptait pas son temps et s'investissait pour son prochain, ainsi que dans un nombre incalculable de sociétés locales.»

Mais son cœur aussi généreux était-il n'a pas tenu et Bernard Cousin s'en est allé la semaine dernière à l'âge de 62 ans.

Responsable de la caisse paritaire interprofessionnelle de chômage à Fleurier, il présidait notamment le Carnavallon, ainsi que le Cora. Elu libéral à Fleurier durant plusieurs années, il a aussi officié comme juré. /fno

Votre publicité ici avec IMPACT_medias