Partout solidaires

30 avr. 2009, 10:27

La solidarité internationale prend tout son sens dans un monde en crise. La fête du 1er Mai des Montagnes neuchâteloises, qui aura lieu demain au Locle, met en exergue cette valeur chère aux mouvements de défense des moins favorisés. Elle sera illustrée par les propos de Rania-Ruquia Al-madi, représentante du Badil, mouvement de défense des réfugiés palestiniens. Vasco Pedrina, pour sa part, parlera au nom de la Fédération internationale du bâtiment et du bois.

A Neuchâtel, c'est Jaïro Merchancano, syndicaliste colombien exilé en France, qui apportera son témoignage. Plus globalement, le comité du 1er Mai, qui regroupe des syndicats et les partis de gauche, muscle son discours et appelle employeurs et pouvoirs publics à lutter contre énergiquement contre la crise. Parmi leurs revendications, «des programmes d'investissement de cinq milliards de francs au bas mot!» /sdx

Trois rendez-vous

A Neuchâtel Départ du cortège à 14h30 (nord du temple du Bas), fête populaire dès 15h, avec musique, danses et discours (Valérie Boillat, secrétaire syndicale nationale Unia, secteur tertiaire, Jaïro Merchancano, syndicaliste colombien, Jean-Marc Borgeat, secrétaire régional Poste du Syndicat de la communication.

Au Locle Départ du cortège 13h30 (place du Marché), discours (Vasco Pedrina, Rania-Ruquia Al-Madi), fête, populaire, musique et cuisines du monde, de 14h30 à 17h.

A Fleurier Salle Unia, dès 17h, discours de Denis de la Reussille, président du POP neuchâtelois, Pierluigi Fedele, Unia Transjurane, et Ludmilia Leu, POP Val-de-Travers.