Réservé aux abonnés

La question des salaires au centre de la Fête du travail

02 mai 2018, 00:01
Defile du 1er mai pour la fete du Travail a La Chaux-de-Fonds

La Chaux-de-Fonds, le 01 mai 2018
Photo : Lucas Vuitel

«Dans le domaine de la défense des droits des travailleurs comme partout ailleurs, on est confronté à l’individualisme. Les gens veulent consommer, mais pas participer. On finit le boulot et on va boire un verre avec les potes, on refait le monde au lieu de s’engager dans des actions concrètes. Le défi à relever, aujourd’hui, c’est de réussir à préserver les acquis, avant de songer à inventer un monde meilleur.»

Le constat, pas forcément euphorique, est signé David Taillard, président de l’Union syndicale cantonale, qui chapeautait l’organisation des trois 1er mai neuchâtelois.

Un gr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois