A Château-d'Oex, Nancy Thomas est une des rares femmes à piloter une montgolfière

La maison horlogère Parmigiani s'est lancé dans le domaine de la montgolfière (notre édition du samedi 21 janvier). Et pour piloter son ballon, elle a choisi une femme, une des rares dans ce monde. Un monde, soit dit en passant, pas macho pour un sou.

29 janv. 2006, 12:00

Nancy Thomas est une Américaine dont la passion pour l'aérostat remonte à 1984. Mieux encore, elle a commené des cours de pilotage d'avion à 14 ans. Elle est aujourd'hui pilote de ligne professionnelle. Elle travaille pour une compagnie américaine et vit à Paris. Actuellement aux commandes d'un Airbus A300, elle va suivre des cours pour piloter un A380 (le plus gros avion du monde). Elle devrait s'installer dans son cockpit en 2008.

Caprices du vent

Hier, Nancy Thomas a failli ne pas pouvoir décoller (voir encadré). Ce fut néanmoins chose faite et l'Américaine a démontré tout son talent en la matière. L'aérostier, s'il doit faire avec les caprices du vent, en maîtrise les paramètres. Si une urgence l'oblige à atterrir - ce fut le cas pour Nancy à cause d'un passager malade -, il redécolle ensuite en jouant avec les courants et ses brûleurs. Il peut aussi faire tourner la nacelle et le ballon sans gros problème.

A Château-d'Oex, les régionaux sont capables de partir et de revenir au même endroit. Moins habitués aux vents capricieux de l'endroit, les pilotes étrangers ont quelquefois des surprises... et s'en vont tutoyer les montagnes!

Et l'atterrissage? Avec Nancy, c'est tout en douceur. Le passager ressent à peine une petite secousse et le ballon est rapidement assuré au sol. Quant au démontage, c'est fissa fissa. Trente minutes ont été nécessaires pour que tout le matériel ait pris place dans le véhicule d'assistance.

Nancy Thomas participera avec le ballon Parmigiani à différentes compétitions cette année. La prochaine aura lieu dans la Loire du 20 au 28 mai. «C'est la seule compétition permettant le décollage des montgolfières directement des jardins privés des plus beaux châteaux de la Loire», précise-t-on chez Parmigiani. En août, ce sera à Bristol. Puis, en octobre, Nancy sera à Albuquerque au Nouveau-Mexique pour le plus grand festival du monde. / DAD

Quatre ballons détruits

Le petit monde de la montgolfière était choqué hier matin. Durant la nuit précédente, quatre ballons ont entièrement été détruits par le feu. Un cinquième, celui de la maison Parmigiani Fleurier, a échappé miraculeusement à la destruction grâce aux pompiers. Une phrase était dans toutes les bouches: «Heureusement, il n?y a pas eu de pertes humaines». Les causes du sinistre ne sont pas encore connues. Une enquête est en cours.

Les montgolfières détruites sont deux ballons de sponsors, dont un qui devait être inauguré aujourd'hui, et deux appartenant au club des aérostiers de Château-d'Oex. Pour ce dernier, c'est un coup dur. Ces ballons permettaient aux pilotes de la région d'effectuer des heures afin de conserver leur licence.

La solidarité du monde de la montgolfière a pris le relais. Certains participants ont annoncé qu'ils laisseraient leur ballon à disposition du club local. /dad